Ladies & Gentlemen : le retour des bonnes manières.

Lassés du laxisme soixante-huitard, de la provocation 90'S et du bling-bling des années 2000, l’homme et la femme de style, remettent l’élégance et la galanterie au premier plan de leurs valeurs, comme l’observe Vincent Grégoire, tendanceur chez Nelly Rodi ou Derek Blasberg dans son récent best-seller “Classy”. Alors on oublie Nadine de Rotschild et on se laisse guider par les nouveaux manuels du savoir-vivre pour un rendez-vous “galant”.

 

 

Le Gentleman décide
Il propose des dates, organise la soirée et prend les choses en mains.

Le Gentleman soigne les détails
Montre de goût, chaussettes montantes, souliers cirés, mains manucurées, eau de toilette exclusive, voiture impeccable, le Gentleman soigne tous les détails. Tous.

Le Gentleman est ponctuel
Ni en retard, ni en avance. Ponctuel.

Le Gentleman complimente
Coiffure, robe, allure, lorsqu’elle arrive, le gentleman a toujours un compliment précis et bien placé au bord des lèvres.

Le Gentleman a ses adresses
Il fuit les lieux “communs” à la mode. Il connaît les meilleurs endroits.

Le Gentleman est galant
Il ouvre la porte de la voiture, marche côté rue, entre en premier dans le restaurant, l’aide à retirer son manteau, l’installe face à la salle, se lève si elle se lève au cours du repas, la laisse d’abord choisir son plat mais passe la commande au serveur et la ressert de vin, sans excès.

Le Gentleman a sa boisson
Vodka Martini “shaken, not stirred”, Rhum Collins, Bloody Mary, quels que soient ses goûts, il affiche sa boisson comme une marque de fabrique.

Le Gentleman ne coupe pas la parole
Il écoute, s’intéresse, sourit et ne change pas de sujet tant que celui-ci n’a pas été épuisé. Ensuite, il relance la conversation.

Le Gentleman ne regarde pas les autres femmes
Il la regarde dans les yeux. On a dit “les yeux”.

Le Gentleman paie l’addition
Sans arrière-pensées.

Le Gentleman ne s’impose pas
En fin de soirée, il la raccompagne jusqu’à sa porte et attend qu’elle soit rentrée chez elle pour démarrer. Si elle lui propose un dernier verre … il accepte.

 

 

La Lady n’initie jamais le contact
Elle n’appelle pas la première, n’envoie pas de messages, mêmes déguisés. Elle ne se pose jamais en demandeuse.

La Lady se laisse guider
Sûre d’elle et fière de sa féminité, elle ne cherche pas à prendre la place de l’homme en choisissant le programme, le restaurant, la table… Bref, en voulant organiser la soirée à la place de l’homme.

La Lady se met en valeur
Elle montre ainsi l’importance qu’elle accorde à la soirée.

La Lady ne consulte jamais son téléphone portable à table
Elle le laisse dans son sac, sonnerie coupée.

La Lady ne dénigre personne
Eleanor Roosevelt disait : “Les grands esprits parlent d'idées, les esprits moyens parlent des évènements, les esprits petits parlent des gens”.

La Lady ne se plaint pas
Fatigue, stress, boulot, elle laisse ses soucis à la maison le temps d’une soirée.

La Lady ne boit pas plus que de raison
Le gentleman non plus, évidemment. Et elle ne se ressert pas elle-même.

La Lady se laisse inviter
Sans lui prêter d’arrière-pensées.

La Lady remercie pour la soirée
Le lendemain, elle appelle ou envoie un message.